9782253030584Ce roman de 200 pages se déroule sur une seule journée et a pour protagoniste Clarissa Dalloway, dont la préoccupation principale est la préparation de la soirée qu'elle donne le jour même. Tout au long du récit, Virginia Woolf "saute" de la conscience d'un personnage à celle d'un autre, décrivant ainsi le monde dans lequel vivent les personnages d'une multitude de façons. Chacun d'entre eux nous est ainsi donné à voir de différents points de vue et je pense que la grande richesse de ce roman est probablement l'hétéroclicité des consciences.

La conscience qui m'a le plus touchée est celle de Mr. Warren Smith, personnage dont la réflexion diffère grandement de celle des autres au sens où il est comme libéré de tous les schémas de pensée. Du point de vue des médecins qui le suivent, il ne s'agit là que de folie (décrite comme une démesure). La réflexion que le lecteur est amené à faire sur ce qui mène à qualifier la différence de pensée comme folie et sur ce qui sépare la mesure de la folie est très intéressante. J'ai personnellement été très touchée par cette partie du récit, qui peut aller jusqu'à faire vivre une terrible angoisse au lecteur.

Il n'en reste pas moins que le récit n'est pas facile, qu'il est fatiguant. Même si je suis contente de cette découverte, je pense pouvoir dire que je ne relirai jamais ce roman. Sans comprendre pourquoi, il a éveillé en moi de telles questions et de telles peurs que j' ai presque envie de l'enfermer pour toujours dans mon congélateur...

EnglishClassicsMini

 

Lu dans le cadre du challenge English Classics, organisé par Karine

 

 

 

challenge woolf