Oliver Twist est un personnage connu de tous les enfants. Je me souviens que quand j'étais petite, il existait un dessin animé sur les aventures d'Oliver Twist. Dans mes souvenirs lointains, Oliver Twist était un pauvre petit garçon, vivant à Londres et obligé de voler pour vivre. J'ai donc été assez déconcertée par le roman, qui est beaucoup plus sombre que le dessin animé de mon enfance ne le laissait croire.

oliver_twist

Photo : film de Roman Polanski

Oliver Twist est né orphelin et a été élevé sans amour dans une sorte d'orphelinat pour petits enfants. Puis, il a été envoyé dans un "vrai" orphelinat, où dès ses premiers jours, il se fait remarquer par les directeurs. Sans trop comprendre pourquoi ni comment, il est rapidement envoyé chez un croque-mort en tant qu'apprenti. Il y est maltraité (comme bien souvent dans son histoire, malheureusement) et décide de s'échapper. Ainsi, il part sur la route, en direction de Londres. C'est alors que commence le gros des péripéties qui vont s'enchainer : recueilli par un groupe de jeunes voleurs, on lui apprend à voler divers petits objets de valeur aux riches passants. C'est en se faisant "prendre" qu'il rencontre un vieux monsieur qui va devenir son bienfaiteur pendant quelques temps...jusqu'à ce qu'il se fasse kidnapper par ses anciens compagnons de mauvaise vie. Avec beaucoup de chance, Oliver est par la suite recueilli auprès de deux femmes de la société, alors qu'il est au bord de la mort. Commence alors une aventure nouvelle, la recherche des origines d'Oliver, qui n'avait jusque-là aucune famille. Je fais bien sûr exprès de rester assez floue et vague sur certains points, de peur d'en révéler trop.

6088965

Photo : film de Roman Polanski

L'histoire d'Oliver Twist n'est qu'un enchainement d'heureuses et de malheureuses aventures,accompagné d'une description très réaliste du Londres de l'époque. A aucun moment, je ne me suis ennuyée à lire ce roman car il est plein de rebondissements : ça en devient même parfois très frustrant car on sait pertinemment que si pendant un chapitre, il arrive quelque chose d'heureux à Oliver, le prochain sera plus sombre. J'ai également trouvé beaucoup d'humour à travers les caricatures de certains personnages, comme le premier juge que l'on rencontre dans le roman. Mais je dois également dire que j'ai parfois eu du mal à lire certains passages car au bout d'un moment, le livre est déprimant à cause du malheur, de la pauvreté et de la violence qui y sont décrits sans cesse.

oliver_twist_2

Photo : film de Roman Polanski


Juste pour le plaisir, voici quelques titres de chapitres, assez drôles :

- Chapitre 36 : "Qui sera très court, et pourra paraître de peu d'importance ici, mais qu'il faut lire néanmoins, parce qu'il complète le précédent, et sert à l'intelligence d'un chapitre qu'on trouvera en son lieu"

- Chapitre 40 : "Etrange entrevue, qui fait suite au chapitre précédent"

- Chapitre 53 : "Et dernier"


EnglishClassicsMini


Lu dans le cadre du Challenge English Classics, organisé par Karine