Shakespeare_Rom_o_et_JulietteFaut-il présenter l'histoire de Roméo et Juliette? Je pense que tout le monde la connaît, mais allons-y quand même : depuis longtemps, les familles Montaigue et Capulet se font la guerre dans la ville de Vérone. Régulièrement, des rixes les opposent. Lors d'une soirée masquée où se rendent Roméo Montaigue et ses amis, Roméo fait la connaissance de Juliette, dont il tombe éperdument amoureux. Sauf que Juliette est une Capulet! Les parents de Juliette veulent la voir épouser le riche Paris, dont elle ne veut pas. Roméo, quant à lui, est banni de la ville, suite au duel meurtrier qui l'a opposé à Tybalt, le cousin de Juliette. Avec l'aide de Frère Laurent, Juliette invente un stratagème, qui devrait lui permettre de se faire oublier (en se faisant passer pour morte) de sa famille et de quitter ainsi la ville pour vivre avec Roméo. Sauf que bien évidemment, ça ne va pas se passer aussi bien...


J'avais lu cette pièce de Shakespeare quand j'étais encore collégienne et je l'avais trouvée admirable, par tous les sentiments si purs qui y sont exprimés. Aujourd'hui, je la vois bien différemment car j'ai vraiment eu du mal à y croire. J'avais tendance à la lire de façon cynique, en me disant "ben voyons!"... Au début de la pièce, on voit un Roméo complètement fou d'amour pour une jeune femme (Madeleine si je me souviens bien) : il dit ne plus pouvoir faire autre chose que de penser à elle. Mais dès qu'il apperçoit Juliette, elle est oubliée et il n'existe plus rien sur terre à part Juliette. C'est là où arrive le "ben voyons" dont je vous parlais... Pour résumer, c'est une pièce à laquelle je n'ai pas pu croire car les sentiments dépeints y sonnaient faux pour moi. Le manichéisme de la pièce n'arrangeait rien d'ailleurs (les gentils amoureux qui n'ont rien demandé d'un côté et les méchants parents/amis de l'autre).


Malgré tout, j'ai aimé certaines choses de Roméo et Juliette, comme la présence régulière d'éléments alertant le lecteur de la tragédie qui va se passer. Cela m'a rappelé Antigone, que j'avais aussi bien aimé pour l'annonce de la tragédie dès le début. Voici deux petits exemples de passage que j'ai apprécié :

Prologue

"Deux anciennes Maisons d'égale dignité
Dans la belle Vérone où se tient notre scène
Font un nouvel éclat de leur antique hargne,

Le sang civil salit les mains des citoyens.

Or dans le sein fatal de ces deux ennemis
Deux amants prennent vie sous la mauvaise étoile ;
Leur malheureux écroulement très pitoyable
Enterre en leur tombeau la haine de leurs parents.

Les terribles moments de leur amour mortel
Et l'obstination des rages familiales
Que rien sinon la mort des deux enfants n'apaisera,
Pendant deux heures nous le jouerons sur ce théâtre ;

Et si vous nous prêtez une patiente oreille,
Tout défaut, notre zèle le rachètera."

Acte 1, Scène 4

"Roméo
Bien trop tôt, je le crains ; mon esprit appréhende
Une conséquence encore dans les étoiles
Et qui cruellement va commencer son cours
Avec cette fête nocturne, et mettra fin
A la méprisable vie que je porte en ma poitrine
Par quelque vil arrêt de mort prématurée.
Mais que Celui qui tient le gouvernail de mon voyage
Dirige aussi la voile! Allons, joyeux seigneurs."

Référence
Roméo et Juliette, William Shakespeare, édition GF-Flammarion Bilingue, 275 pages

EnglishClassicsMini


Lu dans le cadre du challenge English Classics organisé par Karine