OthelloOthello est un maure qui sert dans l'armée de Venise en tant que général. Il vient de se marier en secret à Desdémone, dont le père rejette leur alliance. Iago et Brabantio font tout pour discréditer Othello auprès du père de Desdémone, mais sans réussite. Othello est alors envoyé à Chypre pour combattre la flotte ottomane et il emmène avec lui sa femme et les soldats qui lui sont proches : Cassio et Iago. Mais, Iago a un terrible plan en tête : se venger d'Othello par tous les moyens. Pour cela, il choisit de monter une horrible machination qui consiste à faire croire à Othello que sa femme le trompe avec son ami le lieutenant Cassio. De la sorte, Iago espère non seulement se venger d'Othello, mais également récupérer le titre de Cassio.


Que dire d'Othello? Si on aime les histoires qui se terminent mal, très mal, celle-ci est parfaite. C'est avant tout ce que je recherche dans une tragédie est avec Othello, j'ai été servie. Dès la fin du premier acte, le lecteur sait à quoi s'attendre : trahison, manipulation et jalousie seront au rendez-vous...

Acte I, scène III

Iago
Comment prendre sa place, comment arriver à mes fins
Par double vilenie? Oui, comment, comment?
Réfléchissons... Après un peut de temps
Insinuer à l'oreille d'Othello
Que Cassio est trop familier avec sa femme.
[...] Je tiens mon plan,
Il est engendré. C'est l'enfer et la nuit
Qui doivent mettre au monde ce petit monstre.

Ce qu'il y a de formidable avec la tragédie et avec cette pièce en particulier c'est que l'on sait pertinemment que ça va mal se terminer et pourtant, on ressent le besoin de la lire jusqu'au bout. C'est une pièce que l'on savoure car elle peint magnifiquement bien l'être humain dans ce qu'il a de plus mauvais en lui. D'ailleurs, j'ai trouvé que le personnage le moins réaliste de la pièce était celui de Desdémone : à côté du personnage de Iago, on a du mal à croire qu'il puisse exister des personnes avec tant de bonté, d'honnêteté et de fidélité. Je crois que je peux dire qu'Othello est ma pièce préférée de Shakespeare!

Référence
Othello, William Shakespeare, Folio théâtre, édition bilingue, 509 pages

EnglishClassicsMini


Lu dans le cadre du challenge English Classics