d_sir_attrap__par_la_queueCette pièce de Picasso est absolument sans queue ni tête. Il m'est impossible de faire un quelconque résumé car il n'y a aucune histoire, mais plein de personnages farfelus (le bout rond, le gros pied, la tarte, etc.). Je ne peux pas dire que j'ai détesté cette pièce car son extrême originalité la rend intéressante. Toutefois, il est vrai qu'au bout de quelques pages, j'ai eu l'impression de relire tout le temps la même chose. Ce fut une expérience intéressante, mais que j'éviterai de renouveler...


"les deux Toutous criant leurs aboiements lèchent tout le monde couverts de mousse de savon sautent hors de la baignoire et les baigneurs habillés comme tout le monde à l'époque sortent de la baignoire seule la Tarte sort toute nue mais avec des bas - ils apportent des paniers plein de victuailles des bouteilles de vin des nappes des serviettes des couteaux des fourchettes - ils préparent un grand déjeuner sur l'herbe - arrivent des croquemorts avec des cercueils où ils enfournent tout le monde - les clouent et les emportent"

Référence
Le désir attrapé par la queue, Pablo Picasso, édition Gallimard, 67 pages