Il y a deux semaines, j'ai testé un Tea Time mentionné dans cet article du Figaro sur 10 Salons de thé de palace à Paris. Un peu au hasard, j'y ai pioché le 1T, de l'hôtel Scribe. Bien que je ne m'attendais pas à mieux que le Baudelaire du Burgundy, j'ai été assez déçue. Le Scribe est un hôtel de luxe situé près d'Opéra, et très fréquenté par une clientèle asiatique.

Photo0231

Le salon de thé est assez majestueux : sol en marbre, très bel escalier en colimaçon donnant sur un salon en mezzanine, où l'on peut s'installer pour prendre son thé devant de grandes bibliothèques très fournies. La décoration littéraire se veut certainement être un hommage à Eugène Scribe, librettiste ayant travaillé avec de grands compositeurs comme Verdi. Le lieu m'a séduite, même s'il ressemble plus à un salon de thé littéraire qu'à un salon de thé d'un palace. On est confortablement installé dans de gros fauteuils.  Une seule déception sur ce salon : il est très bruyant.

Photo0230

 

Nous avons opté pour la formule à 19 euros : un thé (parmi un très grand choix de thés parfumés, de thés d'Inde, de Chine et du Japon) et une pâtisserie.

Après une très longue attente, j'ai pu goûter au thé Eugène Scribe, un darjeeling au miel, à l'orange, au gingembre, au clou de girofle et à la bergamote. Quant à Monsieur, il a choisi un thé plus classique : un thé russe aux sept agrumes (thé noir de Chine aux zestes de citron et citron vert, à l'orange douce et amère, à la mandarine, bergamote et au pamplemousse). Les thés se sont avérés assez bons.

Photo0229

J'ai regretté le manque de choix de pâtisseries au moment où nous avons dû choisir les notres. Nous avons opté pour un dôme au chocolat et une tarte au chocolat et au yuzu. Les pâtisseries étaient excellentes ; j'ai particulièrement apprécié l'association chocolat-yuzu, qui donne beaucoup de fraicheur à la tarte.

          Photo0226  Photo0224

J'ai été assez déçue du service car je m'attendais vraiment à mieux pour un palace : l'attente est très longue, au point de devoir se lever pour demander à être servi. Certains clients ont été installés à des tables pas encore débarassées et nettoyées. Le service à thé asiatique manque cruellement de goût et de chic : il fait très grossier et l'une de nos théières était cassée et avait été réparée avec de la colle... Je pense que cela n'est pas du niveau d'un palace, mais d'un petit salon de thé de rue. 

En bref, je n'ai pas passé un mauvais moment mais le rapport qualité-prix est extrêmement mauvais. Vous l'aurez compris, je ne vous le recommande pas. Par comparaison, le Burgundy propose une formule similaire pour 2 euros de moins, et avec un service impeccable et dans un cadre magnifique.

 

Comment s'y rendre ?

1T, à l'Hôtel Scribe, 1 rue Scribe

Métro Opéra