longue-division-derek-nikitas1

Jodie est femme de ménage. Elle a accepté ce travail en croyant qu’elle serait rapidement augmentée mais il n’en a rien été. Un jour, elle se laisse tenter par une grosse liasse de billets chez un client. Avec ces 5000 dollars, elle pourra aller voir son fils, qu’elle a abandonné à la naissance. Son fils s’appelle Calvin et il est en pleine découverte de son homosexualité, dont il n’arrive pas à parler à ses parents d’adoption. 

Wynn part chercher la jeune femme qu’il aime, Cecilia, accompagné du frère de celle-ci, Dwight. Wynn et Dwight veulent la retirer du réseau de producteurs de drogue dans lequel elle est entrée et dont elle n’arrivera pas à sortir seule. 

Ainsi commence le thriller de Derek Nikitas : trois personnages sont présentés à tour de rôle ; se croiseront-ils ? On le soupçonne, on l’espère pour certains. Au bout de quelques pages seulement, Nikitas crée un sentiment de suspense et une action entrainante pour son lecteur. Il a écrit bien plus qu’un simple thriller. A travers tous ces personnages et la complexité de leurs relations, il aborde les thèmes de la maladie, la mort, l’abandon, la trahison et le pardon. 

La fin de Longue division est haletante, triste, dure, tragique. Le roman de Derek Nikitas possède toutes les caractéristiques d’un très bon thriller, du début à la fin. 

 

Référence

Derek Nikitas, Longue division, édition Télémaque, 352 pages

prix lectrices elle 2014 

Sélection Thriller de Décembre