05 mars 2010

Et les hommes sont venus - Chris Cleave

Présentation de l'éditeur : "Pour sauver leur mariage, Sarah et Andrew partent en voyage au Nigéria. Mais sur une plage, un événement va faire basculer leur vie : la rencontre d'une Nigérienne de seize ans, Petite Abeille, réfugiée qui tente de fuir avec sa soeur les hommes qui ont décimé leur village. Deux années plus tard, Petite Abeille, réfugiée clandestinement à Londres, vient habiter chez Sarah. L'une tente d'échapper aux terreurs du passé, l'autre essaye de reconstruire une vie qui a volé en éclats depuis le suicide de son... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 18:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

04 mars 2010

The Ghost Writer - Roman Polanski

Résumé (source Allociné) : The Ghost, un " écrivain - nègre " à succès est engagé pour terminer les mémoires de l'ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang...Je suis allée voir The Ghost Writer sans grande envie, un peu pour faire plaisir à celui que j'accompagnais... Finalement, je suis plutôt contente d'être allée le voir car il m'a plu. Le film ressemble un... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 17:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
02 mars 2010

Le dictionnaire des idées reçues - Gustave Flaubert

Présentation de l'éditeur : Le dictionnaire des idées reçues n'est pas un dictionnaire. Flaubert souhaitait "qu'une fois qu'on l'aurait lu on n'osât plus parler, de peur de dire naturellement une des phrases qui s'y trouvent". Le dictionnaire n'expose pas seulement des idées reçues mais les expressions convenues d'idées reçues. Et, de cette oeuvre d'une vie, Flaubert se voulait absent : "Il faudrait que, dans tout le cours du livre, il n'y eût pas un mot de mon cru." Or rien de plus présent, rien de plus tangible... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 20:08 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 mars 2010

Les contemplations - Victor Hugo

L'éditeur Posésie/Gallimard ne présente pas de résumé de cette oeuvre. Il va donc falloir que je creuse ma petite tête pour essayer d'expliquer uniquement par moi-même ce que j'y ai vu à travers ma lecture. Les contemplations m'attendaient sur une de mes étagères depuis que j'ai passé mon bac. A l'époque, j'allais entrer en Hypokhâgne sans grande culture littéraire. Pour y remédier, une prof de lettres m'avait donné quelques idées de lectures pour mes grandes vacances, dans le but de préparer mon entrée en prépa. Finalement, cinq... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 février 2010

Sonnets à Orphée - Rainer Maria Rilke

Présentation de l'éditeur : Rainer Maria Rilke (1875-1926). Au sortir d'une longue épreuve, en proie au doute, seul dans le château isolé de Muzot, en Suisse, Rilke est soudainement ressaisi par la puissance créatrice. Il écrit en quelques jours, l'hiver 1922, les cinquante-cinq Sonnets à Oprhée et termine les Elégies de Duino peu après. Les flux d'inspiration se conjuguent pour tresser les thèmes essentiels à la dualité du poète. Pour ce mystique de l'art tout est à la fois abîme et sérénité, parole et néant. Comprenons ainsi... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 12:07 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 février 2010

D'Hermès au SMS... ou la saga du message

Le mois dernier, Camille parlait de cette exposition au Musée de la Poste, exposition qui se termine très bientôt (le 6 mars). J'ai donc profité de mes vacances parisiennes pour aller y faire un tour avant que tout ne soit remballé...   Présentation de l'exposition par le Musée de la Poste : L'exposition présente l'histoire de la communication entre les hommes. Peut-on imaginer un monde sans communication ? Une vie sans échange de nouvelles ? D'informations ? Un Noël sans lettre au Père Noël ? De l'antiquité grecque jusqu'à la... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 16:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

22 février 2010

Seul dans la splendeur - John Keats

Présentation de l'éditeur : "La dernière fois que du ciel les vents se sont déchaînés.O vous dont les yeux sont irrités et lasOffrez-leur pour festin la mer immense à parcourir; [...]Jusqu'au sursaut du réveil, comme si le choeur des nymphes de la mer chantait!""When last the winds of Heaven were unbound.Oh ye! who have your eye-balls vexed and tired,Feast them upon the wideness of the Sea [...]Until ye start, as if the sea-nymphs quired." "John Keats demeure nimbé de son aura de poète romantique : il a su,... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 19:47 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
19 février 2010

La raison d'être de la littérature - Gao Xingjian

Présentation de l'éditeur : "Je ne sais si c'est le destin qui m'a poussé à cette tribune..." Ainsi commence le discours que Gao Xingjian a prononcé le 7 décembre 2000 à Stockholm pour la réception du prix Nobel de littérature. Après s'être réjoui de pouvoir exposer librement au monde ses conceptions sur l'art et la littérature, Gao Xingjian réaffirme sa foi dans une littérature libre de toute contrainte sociale et politique, où l'écrivain ne représente que lui-même et n'est jamais porte-parole d'un peuple ou d'une cause.... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 14:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
18 février 2010

Manon Lescaut - Abbé Prévost

Présentation de l'éditeur : L'histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut est avant tout l'affirmation d'une passion. C'est une passion qui brûle les étapes, ignore les bienséances et les lois, tient de l'idée fixe, ne balance qu'entre le bonheur et la mort. La confession amoureuse de Des Grieux ne laisse aucune place au remords, à la prière, à l'attente de la grâce, ni même à l'humilité chrétienne. Et pourtant, il n'est pas d'histoire d'amour dans laquelle le Ciel muet soit aussi souvent interrogé, où la misère humaine se... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 17:56 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
16 février 2010

Toulouse - Claude Nougaro

Qu'il est loin mon pays, qu'il est loin Parfois au fond de moi se ranime L'eau verte du canal du Midi Et la brique rouge des Minimes Ô mon pays, ô Toulouse, ô Toulouse Je reprends l'avenue vers l'école Mon cartable est bourré de coups de poings Ici, si tu cognes, tu gagnes Ici, même les mémés aiment la castagne Ô mon pays, ô Toulouse Un torrent de cailloux roule dans ton accent Ta violence bouillone jusque dans tes violettes On se traite de con à peine qu'on se traite Il y a de l'orage dans l'air et... [Lire la suite]
Posté par fleurfleur à 09:28 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :