9782205075663-couv

Le 7 janvier 2015, la vie de Catherine Meurisse est bouleversée. Ses amis et collègues de Charlie Hebdo sont assassinés. Elle échappe à ce massacre grâce à une grande déception amoureuse qui l'a faite arriver en retard au travail ce matin là. Ce traumatisme créé en elle une dissociation. Ce sont les mots que son psychologue met sur ce qu'elle vit : elle a l'impression de ne plus rien ressentir. La solution qu'elle trouve est de s'éloigner de son quotidien et des médias.

Dans un premier temps, elle part à la campagne et à la mer. Dans un second temps, elle part un mois à la villa Médicis à Rome. Elle veut faire le plein de beauté. Pour lutter contre le syndrome du 7 janvier 2015, elle veut à tout prix être atteinte du syndrome de Stendhal. 

Catherine Meurisse allie tristesse et humour pout raconter sa difficile année 2015. Ses mots et ses dessins sonnent justes. Avec beaucoup de simplicité, elle raconte la façon dont elle a vécu cette tragédie et comment elle survécu et dépassé cette épreuve. Elle livre un beau et douloureux témoignage.

 

Référence

Catherine Meurisse, La légèreté, éditions Dargaud, 133 pages